Entreprises

Coupe du monde de l’innovation: Le Maroc tente sa chance à Barcelone

Par Reda BENOMAR | Edition N°:4967 Le 23/02/2017 | Partager
Sur 400 candidatures de 70 pays, seuls le Maroc, l’Angleterre et la Suisse s’illustrent
Une solution de stationnement inédite, le challenge du Maroc
coupe_du_monde_innovation_barcelone_067.jpg

Le SmartiLab, laboratoire marocain de recherche, rattaché à l’EMSI, vient de décrocher une place à la finale de la coupe du monde de l’innovation «Innovation World Cup 2017». Un évènement qui se tiendra en marge du plus grand salon international des télécoms, le Mobile World Congress, à Barcelone le 1er mars prochain.

Le SmartiLab, laboratoire marocain de recherche, rattaché à l’EMSI, vient de décrocher une place à la finale de la coupe du monde de l’innovation «Innovation World Cup 2017». Un évènement qui se tiendra en marge du plus grand salon international des télécoms, le Mobile World Congress, à Barcelone le 1er mars prochain. Sur les 400 candidatures spontanées portées par 70 pays, l’édition 2016/2017 n’a retenu que le Maroc, l’Angleterre et la Suisse. Le Royaume qui devra disputer la première place avec ces deux Etats, est le premier pays arabe et africain à se hisser à la finale de cette compétition. L’équipe marocaine, composée d’élèves ingénieurs et de professeurs chercheurs, compte performer dans la catégorie Smart City avec son projet Smartpark, dont l’objectif est de littéralement révolutionner le stationnement.

Le concept, qui porte le nom de Senstena, est de permettre en indoor (parking) ou en outdoor de détecter la présence ou l’absence de véhicule et de mettre à disposition l’information en temps réel. Le dispositif, un petit rectangle d’une vingtaine de centimètres, se fixe au sol et a la particularité de n’embarquer aucun capteur. Il communique par radiofréquence les données à des concentrateurs situés dans le périmètre, qui eux font remonter l’information à un serveur distant. D’autres fonctionnalités seront embarquées telles qu’un guidage GPS. Le système est indépendant et ne nécessite aucune installation particulière ni de modification des plans du parking ou de l’environnement où il est installé. Une idée simple et efficace. La team marocaine dit avoir été approchée par des industriels, mais a préféré, pour l’heure, se pencher sur l’amélioration de sa plateforme technologique et se concentrer sur la compétition.

La coupe du monde de l’innovation IoT/M2M (internet of things/machine to machine) est considérée comme la plus importante compétition dans le secteur des nouvelles technologies et plus précisément dans le domaine de l’internet des objets. L’équipe sera conduite par Maroc Export, qui organise chaque année la participation marocaine au MWC. «Cette année, nous accompagnons 7 entreprises spécialisées dans la téléphonie et l’équipe marocaine pour la partie awards», déclare Nadia Rhaouti, directrice sectorielle, ajoutant que le stand marocain occupera quelque 72 m2.

De nombreux acteurs de cet écosystème étaient présents à cette rencontre. Parmi eux, des membres de l’Apebi, des représentants de l’Ompic ou encore de la CGEM, ainsi que Aawatif Hayar, professeur à l’université Hassan II et vice-présidente du cluster smartcity «e-madina».  
«Il est primordial de promouvoir l’innovation marocaine en développant et finançant la R&D. Au lieu de continuer à acheter à l’étranger, valorisons nos compétences. Donnons sa chance au made in Morocco et aux Fintech marocaines. Le potentiel est énorme», martèle-t-elle.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc