Habillage_leco
Economie

Casa-Tramway: Qui fournira les rames des lignes 3 et 4?

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4943 Le 20/01/2017 | Partager
Un appel d’offres vient d’être lancé
L’adjudicataire sera connu en juillet prochain
Les déviations de réseaux démarrent en février prochain
casa_tram_043.jpg

Le réseau de transport en commun en site propre de Casablanca vise à augmenter la part du transport en commun de 13% en 2004 à 21% en 2021

Les contours du réseau de transport en commun en site propre à Casablanca se précisent. Après le lancement du marché d’exploitation des lignes tram/BHNS (cf. édition du 18 janvier 2017), Casa-Transports, le donneur d’ordre, vient de publier un autre appel d’offres relatif cette fois-ci à la fourniture du matériel roulant destiné aux prochaines lignes 3 et 4.L’ouverture des plis est prévue le 4 juillet prochain.  «Les travaux de déviation des réseaux de ces deux lignes vont commencer dès le mois de février avec une priorité sur le bd Mohammed VI», souligne une source auprès de Casa-Transports. Les lignes 3 et 4, d’une distance de 28 km, devraient être opérationnelles respectivement en juin 2021 et juin 2022.

La SDL en charge de la mobilité prend ainsi les devants pour l’acquisition des rames avant même le démarrage des travaux préparatoires sur les lignes prévisionnelles.«Il est impératif de toujours commencer par le matériel roulant car cette étape est celle qui nécessite le plus de temps», explique la même source, qui n’a pas fourni le budget alloué à cette acquisition. Bien évidemment, c’est Alstom qui part favori dans la course. D’ailleurs, ce sont les trams de la flotte Citadis (gamme Alstom) qui circulent actuellement pour la 1re ligne à Casablanca et à Rabat (44 rames). Le groupe français a également emporté le marché de fourniture des 50 rames de la 2e ligne (en octobre 2015), dont les travaux sur la plateforme sont en cours de réalisation (25%).

La première rame de la 2e ligne sera livrée en août prochain, la dernière en décembre 2018. Quant à sa mise en service, elle est prévue pour fin 2018. A terme, 120 tramways circuleront sur les 4 lignes à l’horizon 2022. A elle seule, la 2e ligne nécessitera un budget global avoisinant les 4,2 milliards de DH (dont plateforme, matériel roulant, aménagement urbain, équipements d’énergie, centres de maintenance…). Pour rappel, c’est le turc Yapi Merkezi qui assure les travaux «plateforme et voie ferrée» pour un montant de 1 milliard de DH. Le dernier marché en date attribué pour cette 2e ligne est celui de la signalisation.

En décembre 2016, Engie a emporté, à travers ses filiales Ineo et Cofely, deux contrats. Il s’agit du déploiement du dispositif «Navineo» pour réguler l’exploitation en temps réel depuis le poste de contrôle. Le groupe français réalisera également des systèmes de signalisation ferroviaire et l’installation de la vidéosurveillance, l’interphonie, la sonorisation… L’ensemble des marchés porte sur un montant global de 192 millions de DH.

La circulation se complique…

AVIS aux automobilistes! Le démarrage des travaux de déviation de réseaux sur les lignes 3 et 4 implique davantage de points noires pour la circulation à Casablanca. En effet, les axes qui se trouvent sur le tracé de la 2e ligne (comme boulevard El Fida, Anoual…) sont actuellement impraticables. Les automobilistes qui essaient de les éviter engendrent des embouteillages sur d’autres artères.
Les lignes 3 et 4 traversent aussi des points névralgiques. La ligne 3, qui part de Moulay Rachid vers la mosquée Hassan II, passera par la route d’Ouled Ziane et le centre-ville. Quant à la ligne 4, elle ira de bd Driss El Harti à la gare Casa Port, via bd Mohammed VI.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc