Entreprises

Aéronautique : Forcing marocain à Toulouse

Par Fatima HAÏM | Edition N°:4909 Le 01/12/2016 | Partager
Près de 1.300 exposants, en provenance de 45 pays à l’Aeromart
10 entreprises pour vendre le made in Maroc
Une industrie qui génère 1 milliard de dollars de CA à l’écosystème

Jusqu’au 1er décembre, les industriels du secteur aéronautique du monde entier se donnent rendez-vous à Toulouse pour le 11e salon Aeromart. Cet événement international biennal B to B réunit les entreprises leader du secteur aéronautique et spatial afin de dynamiser leurs réseaux. Près de 1.300 sociétés venant de 45 pays y sont présentes, 2.500 participants et 15.000 rendez-vous d’affaires programmés.
Pour les opérateurs de la filière, il s’agit d’une plateforme d’affaires incontournable: constructeurs, équipementiers, sous-traitants, etc. Parmi eux, des donneurs d’ordre du géant Airbus, le fleuron de l’industrie européenne, dont le siège est à Toulouse… Mais aussi Boeing, Bombardier, Dassault, EADS, Thales, Liebherr Aerospace, Latécoère, etc. Et des équipementiers comme Alenia Aeronautica, Eaton, etc. Forte de 22% de part de marché, la France représente le deuxième exportateur mondial du secteur. Les Etats-Unis s’offrent 35% de part de marché. Ils restent de loin le leader mondial. L’aéronautique ne connaît pas la crise. En effet, selon une étude Deloitte publiée en juin dernier, le secteur poursuit sa croissance en 2016, avec des records de production. Il s’agit principalement d’une forte demande des compagnies aériennes qui veulent renouveler leur flotte, suite à l’augmentation du trafic, en particulier dans les régions d’Asie-Pacifique et au Moyen-Orient… Le rapport annonce que d’ici 20 ans, les constructeurs devraient livrer près de 34.000 avions! Autant dire que ce marché a encore de beaux jours devant lui… Un secteur toujours dynamique qui a connu une forte augmentation du volume des commandes. D’après les chiffres du Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques spatiales), l’année 2015 a été celle de tous les records pour la France avec 58 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisés (dont 39 milliards à l’export). Au niveau des commandes, 78 milliards d’euros ont été enregistrés, soit une augmentation de 2,3% par rapport à l’année précédente.
Les Marocains se frottent ainsi les mains à la convention Aeromart. Pilotée par Maroc Export et le Gimas,  une délégation de 10 entreprises et de 4 représentants des grands noms de l’aéronautique participe à cette vitrine mondiale. L’objectif pour le Maroc: trouver de nouveaux marchés et présenter son savoir-faire auprès des professionnels de l’aéronautique. En effet, pour réduire les coûts et augmenter leur productivité, la stratégie des constructeurs est de développer la sous-traitance, en s’appuyant sur un large réseau de fabricants et d’équipementiers. Un marché juteux pour le Maroc, qui compte bien tirer profit du regain de dynamisme du secteur. A titre d’information, au Maroc, l’industrie aéronautique génère 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires et la filière représente près de 11.000 emplois.

Site Midpark

La zone industrielle de Midpark, située à Nouaceur, regroupe les opérateurs clés de la filière aéronautique tels que Bombardier, Boeing, Eaton, Daher, Aerolia, etc. Le Maroc se positionne comme une destination phare et une plateforme incontournable pour la sous-traitance de l’industrie aéronautique: filières d’assemblage, câblage, harnais, équipementiers... Depuis le lancement du Plan d’accélération industrielle (PAI) 2014-2020, plusieurs contrats de performance ont été signés  par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique pour accompagner le développement de ces écosystèmes.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc