Evénement

El Haite: «Il ne faut pas anticiper les positions américaines»

Par Safall FALL | Edition N°:4896 Le 11/11/2016 | Partager
La championne marocaine presse les acteurs non étatiques pour des engagements concrets
Secteur privé: une quarantaine de patronats internationaux attendus à Marrakech
hakima_el_haite_096.jpg

Hakima El Haite, championne de haut niveau du Maroc pour le climat et actuelle ministre de l’Environnement (Ph. Bziouat)

- L’Economiste: Le résultat des élections américaines a pris tout le monde de court. Y a-t-il réellement des raisons d’avoir des craintes?
- Hakima El Haite:
Je suis optimiste. Je pense qu’il faut faire la différence entre le président et le candidat. Il  y a un engagement qui a été pris par les Etats-Unis, un accord qui est entré en vigueur et une dynamique mondiale déjà enclenchée, et qui inclut les Etats-Unis... Les choses sont très positives jusque-là. Il faut attendre que le président s’exprime. Ses premiers mots tranchent d’ailleurs totalement avec le ton qu’on lui connaissait.

- S’il leur est difficile de se désengager de l’accord, les Etats-Unis contrôlent une bonne partie des finances…
- Il ne faut pas anticiper les positions américaines. Celles de Trump candidat ne seront pas forcément celles de Trump président. Nous respectons le choix des Américains. Nous constatons une dynamique exceptionnelle depuis Paris et je ne pense pas que ces élections devraient bouleverser l’évolution des choses.  

- Vous coprésidez, avec votre homologue Laurence Tubiana, les travaux thématiques de déploiement de l’Agenda de l’action 2020… Sentez-vous réellement de l’engagement auprès de vos interlocuteurs?
- Nous sommes en train de construire un processus. Paris, pour la première fois, a porté la reconnaissance aux acteurs non étatiques. D’où l’idée de créer ce poste de Championne. L’Agenda de l’action 2020, que nous coordonnons, a été conçu de manière à impulser la dynamique de tous les acteurs non étatiques, notamment ceux émetteurs de gaz à effet de serre. Il s’agit des secteurs de l’énergie, du transport, de l’urbanisme, etc. Et aussi d’écouter tous les secteurs impliqués dans les objectifs de développement durable tels que l’eau, la santé, la sécurité alimentaire, etc. Sachant que ce sont des secteurs interdépendants pour servir des objectifs de développement durable eux-mêmes également interdépendants. Nous avons touché à des secteurs transformationnels tels que la santé et l’éducation, mais aussi des domaines qui permettent de maintenir la dignité humaine comme l’eau et la sécurité alimentaire. Nous verrons, à travers les engagements des différents acteurs, ce que nous pourrons annoncer le 17 novembre (Evénement de haut niveau sur l’action climatique: ndlr) en tant que output de l’Agenda de l’action.

- Et le secteur privé dans tout cela? Le business est généralement le plus dur à convaincre…
- La CGEM va réunir 40 fédérations internationales là où le business Summit à Paris n’en avait regroupé que 24. C’est un signe que les réseaux du business se mobilisent. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il y a une réelle volonté de construire de véritables partenariats avec les différentes parties. Nous avons été sollicitées, en tant que championnes, pour faciliter et organiser des réunions entre les Parties, et avec des comités et des organes subsidiaires de la convention. Le dialogue s’établit parfaitement et devrait nous permettre de faire remonter des informations et donner de l’espoir pour atteindre les 14 gigatonnes de CO2 à éliminer.

L’Agenda de l’action, c’est quoi?

C’etait lors de la COP de Lima que l’Agenda global de l’action a été officiellement lancé le 8 novembre dernier, en marge de la COP22 à Marrakech. Cette feuille de route permet d’appuyer les engagements pris par les Etats en accordant une place officielle aux acteurs non étatiques (organisations de la société civile, entreprises, villes, régions, investisseurs...) et à leurs initiatives.  Tout au long du Sommet de Marrakech, l’Agenda global de l’action déroule un programme de 9 journées thématiques.

Propos recueillis par Safall FALL

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc