Evénement

Dans les coulisses du Sommet de Marrakech

Par L'Economiste | Edition N°:4895 Le 10/11/2016 | Partager

■ USA: La grande gifle!

usa_gifle_095.jpg

L’élection de Trump aura été une véritable douche froide à la COP22. Les membres de l’ONG américaine SustainUS ont organisé un sit-in dans la zone ONU de la COP22. De jeunes intervenants de divers horizons (américains, canadiens, mexicains, néo-zélandais et vietnamiens) ont pris la parole pour exprimer leurs inquiétudes face à une justice climatique du coup sévèrement menacée. Désormais, ils redoutent que les engagements américains sur les financements, les mesures de limitation du réchauffement climatique ou la question des énergies fossiles, soient fortement compromis.

                                                                    

■ Pickup électrique Made in Morocco

voiture_electrique_095.jpg

Dévoilé en grande pompe pour cette COP22, le pickup 100% électrique du Centre de technologie et innovation Tamayuz supply chain de la Société nationale de transport et de logistique (SNTL), a été conçu et assemblé au Maroc. Le design et l'ingénierie ont été confiés au bureau d’études marocain EngiMA. Baptisé Aslan, le véhicule, fruit d’un travail commun d’entreprises, se recharge à la maison, sur du 220 volts en moins de 7 heures.

 

                                                                    

■ Énième tour de vis sécuritaire!

cop_securite_095.jpg

Au lendemain de la fausse alerte sur le site de Bab Ighli, le dispositif sécuritaire a été considérablement musclé mardi à la 3e journée des travaux du Sommet de Marrakech sur le climat. Les rondes policières et des agents des Nations unies ont été multipliées dans la Zone Bleue qui abrite les délégations officielles et les responsables onusiens. La vigilance est à son paroxysme au niveau des portiques d’accès au site.

 

                                                                    

■ «Vous êtes ici»!!

vous_etes_ici_095.jpg

La signalisation de la COP est aussi peu efficace que celle de la ville qui l’abrite… Si les toilettes et les restaurants sont bien indiqués, les différents espaces, salles et sorties des zones verte et bleue manquent cruellement de signalétiques. Du coup, tout le monde cherche. Pire, quand l’espace est enfin trouvé (souvent par hasard), la liste des stands est classée par ordre numérique et non alphabétique! Résultat : chercher le nom d’un exposant demande un arrêt de 10 mn devant le panneau, le temps de lire un par un les dizaines de noms inscrits.

 

 

 

 

 

                                                                    

■ Akon à la COP

akon_cop_095.jpg

La star américaine donnera un concert à Marrakech le 16 novembre prochain. Après avoir participé à la conférence de Paris, il revient pour cette 22e COP dans le cadre de ses engagements en faveur des régions les plus défavorisées de l'Afrique. En effet, le chanteur né à Saint-Louis a fondé l’entreprise Solektra, spécialisée dans l’énergie solaire et l’assainissement d’eau. Avec son opération «Akon Lighting Africa», des centaines de communautés jouissent aujourd’hui de l’électricité, permettant au passage la création de milliers d’emplois.

 

                                                                    

■ L'Economiste pour suivre la COP22

leconomiste_cop_22_095.jpg

Nos analyses et comptes rendus de la conférence sur le climat sont très suivis. Séance de lecture collective dans un des stands de la COP22.

 

 

 

 

 

 

 

                                                                    

■ Royale

royal_095.jpg

La reine Letizia d’Espagne sera présente à l'événement Women leaders prévu le 16 novembre prochain pour la conférence de Marrakech. Un rendez-vous au féminin pour débattre et échanger sur les actions des femmes à travers le monde, chacune dans son domaine.

 

                                                                    

■ Visite virtuelle de Marrakech
En plus de la question environnementale, la COP22 porte un enjeu important pour le tourisme et la promotion de la destination Maroc. Et l’ONMT n’a pas raté le coche. Son pavillon combine une architecture alliant patrimoine et nouvelles technologies. Au cœur de ce dispositif,  l’Office introduit l’outil de promotion du futur, la réalité augmentée à 360° permettant la découverte en immersion virtuelle de la destination grâce à des lunettes GEAR combinées aux smartphones.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc