Evénement

Virage vert bien négocié pour Autoroutes du Maroc

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4895 Le 10/11/2016 | Partager
Gestion des déchets, photovoltaïque, énergies renouvelables…
De quoi accompagner les engagements nationaux pour le climat
autoroute_du_maroc_095.jpg

A l’occasion de la Conférence climatique, ADM communique sur ses stratégies et initiatives en faveur du climat (Ph. S. J.)

2010 est l’année de la mise en place par la société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) de sa propre charte et de son premier plan d’action en matière de développement durable. Dans le cadre des engagements du Maroc à réduire de 32% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, à travers d’importants projets dans le domaine du développement durable, ADM, acteur pivot de la mobilité, décline ses stratégies pour la préservation de l’environnement et des ressources. Des technologies et des solutions innovantes basées sur 6 axes stratégiques. Concernant la gestion des déchets, les 3.000 tonnes récolté chaque année sur le réseau national passent par leur plateforme de tri et de compactage. Des poubelles sélectives ayant été installées à cet effet sur les abords de l’autoroute. La construction d’ouvrages autoroutiers faisant appel à l’utilisation d’importantes quantités d’eau, ADM a développé une technique de compactage à sec, qui favorise la réutilisation des matériaux résultant des déblais, présents dans leur état hydrique sec ou très sec. Soulignons que le Maroc est le seul pays au monde à avoir construit le plus d’autoroutes en utilisant cette technique. Puisque l’énergie constitue l’une des principales sources générant la production de gaz à effet de serre, le groupe a signé une convention de partenariat et de formation avec l’Aderee, afin d’inscrire l’entreprise dans une démarche d’amélioration de sa performance énergétique, tout en optimisant l’utilisation des sources d’énergie disponibles, et en favorisant le recours aux énergies renouvelables. Des panneaux photovoltaïques dans les stations de péage, une académie pour répondre aux besoins en qualification et développement de compétences des techniciens et des opérateurs des entreprises sous-traitantes, du bitume remplacé par un revêtement capable de produire de l’électricité, de dégeler les routes l’hiver et les éclairer la nuit sont quelques-unes des stratégies vertes pensées par ADM. Sensibiliser les usagers des autoroutes à l’importance de limiter l’impact du changement climatique sur les enfants. Objet de la campagne de communication menée de concert par ADM et l’Unicef. La cible: les 700.000 clients journaliers des autoroutes, et à travers eux leurs familles et entourages respectifs. De quoi diffuser la bonne parole «sur l’ensemble du territoire marocain et chez différentes catégories sociales», comme l’explique Anouar Benazzouz, DG de ADM. Une opération de com' qui se base sur de récentes données chiffrant à 99% des décès attribués aux changements climatiques qui surviennent dans les pays en développement. Les enfants représentant 80% de ces décès. Cette opération menée à l’occasion de la COP22 devrait servir de modèle pour une coopération à moyen terme qui couvrira la période du nouveau cycle de coopération entre le Maroc et l’Unicef de 2017 à 2021.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc