COP22

Les incontournables virées culturelles

Par L'Economiste | Edition N°:4892 Le 07/11/2016 | Partager

En marge de la COP22, et parfois pour mieux comprendre ses enjeux, de nombreux évènements culturels sont au programme à Marrakech comme dans le reste du Royaume. Expositions, concours photos et vidéos, installations, conférences et même un train du climat accompagnent la conférence mondiale. De nombreux documentaires ont également été produits autour de la problématique de l’environnement, du réchauffement climatique, de la réduction des émissions de gaz à effet de serre… Parmi les plus notoires, l’on compte «Une vérité qui dérange» sorti en 2006 qui a en quelque sorte déclenché la mode des films écolos. Le documentaire américain était basé sur une présentation de l’ancien vice-président des Etats-Unis, Al Gore, qui a fait du changement climatique une lutte personnelle. Suivront des films comme «Home» de Yann Arthus Bertrand et plus récemment «Avant le déluge», un documentaire de National Geographic porté par Leonardo Di Caprio.

■ Le documentaire environnemental alarmant de Di Caprio

before_the_flood_092.jpg

Présenté récemment par Leonardo Di Caprio, notamment à Paris, le documentaire de National Geographic «Avant le déluge», signé Fisher Stevens et produit par Martin Scorsese, décrit de manière informative et captivante la façon dont la société peut empêcher la disparition des espèces en voie d’extinction, d’écosystèmes et de communautés autochtones à travers le monde. Le public découvrira des preuves visuelles de l’aggravation de la crise environnementale, qui inflige des dégâts irréversibles à des paysages immaculés, du Groenland à l’Indonésie, remettant en cause l’équilibre du climat et précipitant l’extinction des espèces animales. Dévoilé avant l’élection présidentielle américaine, le documentaire vise à avertir les citoyens et à les inviter à voter pour des dirigeants qui font du climat une priorité, tout en proposant des solutions réalisables et pratiques pour sauver la planète. La réalisation du film a donné lieu a «un voyage incroyable de trois ans, qui m’a conduit, avec le réalisateur Fisher Stevens, aux quatre coins du monde, pour rassembler les preuves des impacts dévastateurs du changement climatique et poser la question de la capacité de l’humanité à résoudre ce qui pourrait être le problème le plus catastrophique auquel elle a jamais été confrontée», a déclaré Di Caprio à l’AFP. Le documentaire a été diffusé le 30 octobre sur National Geographic et a vu la participation de personnalités comme Barack Obama ou encore Elon Musk.

 «Climat, l’expo à 360°» investit la gare de Casa-Port

Après avoir été présentée à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris, l’exposition «Le Climat, l’expo à 360°» est présentée à la gare de Casa-Port jusqu’au 30 novembre à l’occasion de la COP22. L’évènement proposé par l’ambassade de France au Maroc et Casa Events & Animation, en partenariat avec l’ONCF, invite le public à découvrir cette grande exposition-parcours qui fait le point sur les questions soulevées par l’augmentation des gaz à effet de serre liée aux activités humaines.  Mêlant approche scientifique et création artistique, le projet aborde le dérèglement climatique sous trois axes: informer sur les dernières données scientifiques, débattre et échanger grâce à des interviews et vidéos d’experts, sensibiliser les jeunes et le grand public aux enjeux liés aux changements climatiques de la planète. Les photographies de Kadir Van Lohuizen sont le fruit d’un travail intitulé: «Où irons-nous ?», réalisé à la demande du programme des Nations unies pour l’environnement.

■ «Une photo pour ma planète»: Les lauréats du concours s’exposent

planete_photos_092.jpg

Les lauréats du concours «Une photo pour ma planète», organisé par la Fondation CDG, le CNDH et le ministère de la Culture à l’occasion de la COP22 autour de la thématique de l’environnement, s’exposent pendant la COP22. Les artistes photographes, mais aussi les amateurs de moins de 30 ans qui ont proposé leurs travaux portant sur l’écologie, le changement climatique, le développement durable seront présentés lors d’une exposition qui démarre simultanément le 7 novembre dans 3 espaces: L’espace Zone verte, Bab Ighli à Marrakech dans le cadre des activités programmées en marge de la COP22, l’Espace Expressions CDG à Rabat et l’Espace d’expositions du Centre culturel de Dakhla. «Une photo pour ma planète» sera montrée par la suite dans une vingtaine de centres culturels du ministère de la Culture. Composé de Mahi Binebine, Fatiha Zemmouri, artiste plasticienne, Kenza Khellafi, représentant la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, et Jaafar Akil, artiste photographe et président de l’Association marocaine d’art photographique, le jury a arrêté le nombre de participants à l’exposition aux 15 premiers pour les artistes et les 8 premiers pour les amateurs.

■ «Home», le film vu du ciel par Yann Arthus Bertrand

home_092.jpg

Réalisé en 2009 par Yann Arthus Bertrand et produit par Luc Besson, «Home» est un documentaire vu du ciel qui avait fait le buzz lors de sa diffusion et avait marqué l’histoire du cinéma. En effet, le film avait pour objectif d’être diffusé au plus large public possible, et est sorti simultanément en salle, à la télévision, sur Internet et en DVD. Synopsis: En 200 000 ans d’existence, l’homme a rompu l’équilibre sur lequel la Terre vivait depuis 4 milliards d’années. Réchauffement climatique, épuisement des ressources, extinction des espèces: l’homme a mis en péril sa propre demeure. Mais il est trop tard pour être pessimiste: il reste à peine dix ans à l’humanité pour inverser la tendance, prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre, et changer son mode de consommation.

Alma: Détresse d’une baleine pour la protection des océans

ocean_092.jpg

Un projet ambitieux  qui met en scène une baleine grandeur nature sera déployé lors de la cérémonie d’ouverture de la COP22. «Alma… Ici était un océan» est une installation artistique éco-citoyenne visant à sensibiliser le public à la protection des océans à travers un cétacé de 40 mètres de long qui s’apprête à envahir le ciel de Bab Ighli à Marrakech, l’un des espaces consacrés à l’évènement. Réalisée en animatronique (créature animée et robotisée généralement utilisée pour le cinéma) par deux spécialistes et passionnés d’effets spéciaux, Hassan El Youbi et Pascal Molina, Alma sera présente pour tirer la sonnette d’alarme afin de protéger les océans et dénoncer la destruction des écosystèmes littoraux, la pollution, la surexploitation du poisson, et bien sûr le réchauffement climatique. Alma est ensuite amenée à sillonner le Maroc pour diffuser son message et éveiller les consciences.

■ Quand Melehi peint son «Hymne au climat»

hymne_au_climat_090.jpg

A l’initiative de l’artiste Mohamed Melehi, la Loft Art Gallery saisit l’opportunité de la COP22 pour porter auprès du grand public et des acteurs politiques de nouvelles manières d’appréhender la complexité du défi climatique. Dans ce cadre, le maître des vagues a spécialement réalisé, autour de la thématique de l’écologie et de l’environnement, une vingtaine d’œuvres inédites qui seront exposées à partir du 10 novembre à la Loft Art Gallery. Melehi s’interroge sur l’empreinte laissée par l’homme sur son environnement et sa capacité à saisir la triste réalité de ses actes et ses conséquences sur la planète.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc