COP22

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:4892 Le 07/11/2016 | Partager
  • Mobilité durable: Des Toyota hybrides chez Wafa Assurance
wafa_assurance_cop22.jpg
 

Dans un contexte où les notions d’écologie deviennent la priorité des entreprises, Wafa Assurance et Toyota du Maroc ont signé un partenariat dans la mobilité durable. Il s'agit d'une convention sur 3 ans qui permettra de mettre en avant les engagements pour le climat et la préservation de la planète. Il s'agit d'un dispositif spécifique qui permet aux clients Wafa Assurance de bénéficier, en cas d’immobilisation de leur voiture, d’un véhicule de remplacement hybride. Une action tangible ayant un impact positif et concret sur l’environnement. Toyota du Maroc s’engage à fournir au réseau des prestataires de Wafa Ima Assistance (filiale de Wafa Assurance), des conditions d’acquisition avantageuses de ses véhicules, ainsi que les meilleurs tarifs d’entretien et une qualité de service irréprochable. De son côté, Wafa Assurance mettra à la disposition de ses assurés en automobile ces véhicules hybrides en tant que voitures de remplacement en cas d’immobilisation de leur véhicule pour réparation suite à un accident ou une panne.

  • Royal Air Maroc aux couleurs de la COP
ram_cop22.jpg
 

La compagnie Royal Air Maroc a été désignée transporteur officiel de la COP22. A travers cette initiative, le transporteur est le porte-drapeau national. Il est le premier contact du voyageur avec le Royaume. Pour la circonstance, trois avions de la compagnie sont habillés aux couleurs de l’Afrique. Baptisée «Wings of African Art», cette opération a pour vocation de mettre en avant une Afrique dynamique, créative et tournée vers l’avenir.  L’initiative vise également à promouvoir l’art africain. Rappelons que Royal Air Maroc soutient les plus grandes manifestations culturelles en Afrique tels le Fespaco (Festival de cinéma africain à Ouagadougou), la Biennale de Dakar, le marché de l’art et du spectacle africains d’Abidjan (MASA), la Biennale de la photographie de Bamako, ou encore le festival de cinéma Ecrans Noirs de Yaoundé.

 

 

  • Méditel en mode green!
meditel_cop22.jpg
 

«Il y a plusieurs façons d’être green par le photovoltaïque, le raccordement électrique ou par batterie...», annonce Yves Gauthier, le tout nouveau patron de Méditel. L’opérateur a  remporté le marché de la couverture réseau télécoms de la COP22. Il annonce le déploiement d’une couverture importante 4G. Comme pour la COP21, Orange compte aussi équiper du wifi l’ensemble de la flotte des véhicules électriques de l’Alliance Renault-Nissan. Quant à Maroc Telecom, il assure le back-up de la couverture du Sommet du climat.

■ La responsabilité environnementale des entreprises
La première édition de l’événement «Maroc durable», qui est une manifestation labellisée COP22, a été tenue vendredi  28 octobre à Marrakech, en présence de plusieurs experts, chefs d’entreprises, universitaires et professeurs chercheurs de l’Université Cadi Ayyad qui représente le partenaire académique de cet événement. ll était question pour cette première rencontre de faire l’état des lieux de la responsabilité environnementale au Maroc, à la veille du grand rendez-vous mondial sur le climat. Deux  solutions labellisées COP22 ont été entre autres mises en valeur et encouragées pour leur engagement sur la voie de l’éco-innovation : Easyshair (par Quicktech et BTPExpo3D (par Electronic Service Providers).

■ Rapport planète vivante 2016 du WWF
Selon le rapport du WWF, les populations de vertébrés - poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles - ont chuté de 58% entre 1970 et 2012. Ce déclin pourrait continuer à s’aggraver jusqu’à atteindre 67% d’ici 2020. Le 8 août dernier, l’humanité avait déjà consommé l’ensemble des ressources que la planète ne peut renouveler en une année. En 8 mois, nous avons émis plus de carbone que ce que les océans et les forêts ne pouvaient absorber en un an. Nous avons pêché plus de poissons, coupé plus d’arbres, fait plus de récoltes, consommé plus d’eau que ce que la Terre aurait pu produire sur cette même période. Le rapport planète vivante 2016 s’appuie sur 2 indicateurs: les indices «planète vivante» et «empreinte écologique», qui mesure l’aptitude de plus en plus limitée de la planète à subvenir aux besoins de l’humanité. Les données scientifiques utilisées pour les calculs ont été collectées sur 14.152 populations appartenant à 3.706 espèces vertébrées.

■ Les quartiers patrimoniaux de Rabat se parent de fleurs
L’association Jossour FFM lance le projet «J'aime mon quartier, je le fleuris». Le projet vise à embellir et assurer la propreté des ruelles de la cité Habous à Rabat, classée patrimoine mondial. L’objectif de ce projet est de développer le concept d’éco-quartier, de contribuer à la protection de l’environnement et au développement durable des quartiers patrimoniaux de la capitale.

■ Crédit Agricole France: Un pas pour l’environnement
Le Crédit Agricole arrête de financer les nouveaux projets de centrales électriques au charbon. La banque assure que plus aucun nouveau financement ne sera accordé au-delà des engagements déjà pris. La mesure rejoint celles annoncées en mai et septembre 2015 à l’encontre des mines de charbon et exploitants spécialisés dans cette activité.

■ Heineken recycle ses bouteilles en lançant Fobo
Heineken remet la bouteille consignée au goût du jour. En lançant sur le marché Fobo (Forwardable bottle), le brasseur veut booster le volume de bière en bouteilles consignées. Pour inciter les consommateurs à laisser leur bouteille dans les cafés, hôtels ou restaurants, Heineken a également équipé 800 établissements d’un meuble spécifique faisant office de caisse de consigne, la «Fobo station». Conçu par deux designers, le concept a vocation à rendre visible la consigne dans les bars.

■Société Générale lance C’Bio
Société Générale lance une nouvelle génération de cartes bancaires au plastique végétal, produit à partir de maïs, nommé le PLA (polyacide lactique). Ce matériau est une alternative écologique au traditionnel PVC (produit chimique à base de composites de pétrole). C’Bio est une reprise de l’une de ses œuvres intitulée «Les marais, Knifis (nord de Laâyoune) ». La mise en circulation de cette carte marque l’engagement de la banque en faveur de la protection de l’environnement.

■ La CFCIM mobilise pour la COP
Lors de la COP22, la CFCIM tiendra un espace solutions France-Maroc sur la zone verte de Bab Ighli. L’espace accueillera: Michelin, Sanofi, Thalès, Club Med, Quadran, Carbonex, Essonne Développement et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, accompagnée d’un groupe de clusters et d’entreprises de la région. Une délégation du Medef y sera dans le but de sensibiliser, d’informer et d’accompagner les entreprises qui souhaitent s’engager sur la voie du développement durable.
n Fonroche lighting éclaire au solaire le site Bab Ighli
Pour cette COP de Marrakech, les visiteurs pourront stationner leurs véhicules sur un parking de 18.000 m², pouvant accueillir environ 1.000 véhicules. Ce sont environ 50 lampadaires solaires Fonroche de la gamme Smartlight qui viennent d’y être installés afin d’éclairer ce grand parking pendant toute la durée de la COP. Cette infrastructure a été réalisée par l’alliance de Fonroche et de Masen. En année 2016, Fonroche a remporté d’importants projets d’éclairage public solaire à travers le monde, notamment sur plusieurs pays d’Afrique: Gabon, Nigeria, Niger, Maroc, Sénégal…

■ L’Odyssée des alternatives
A l’initiative d’associations des deux rives de la Méditerranée, deux voiliers de l’Odyssée des alternatives, entament un voyage à la voile vers le Maroc et la COP22, avec à leur bord une quarantaine de membres. L’équipée est surnommée «Ibn Battûta». Les deux bateaux rejoindront Tanger aux alentours du 9 novembre, juste après le début de la COP22. La traversée, entamée le 19 octobre dernier à Barcelone, fera escale à la Seyne-sur-Mer, Porto Torrès, Tunis, Alger, Oran et enfin Tanger. Les membres de l’Odyssée prendront leurs quartiers dans la «Zone verte» dédiée à la société civile et à l’innovation du village Bab Ighli.

■ Le groupe Bouygues intègre la «Climate A List» du CDP
Le 25 octobre dernier, le groupe Bouygues a été distingué par le CDP, pour son action en faveur du climat. La «Climate A List» regroupe les entreprises qui ont obtenu les meilleurs résultats à l’issue de l’évaluation du CDP. Elle valorise les évolutions des modèles constructifs plus sobres en ressources, récompense les solutions proposées en matière de construction durable et témoigne de la performance de leurs actions en faveur du climat. En 2016, 193 entreprises à travers le monde composent cette liste, soit 9% de l’ensemble des entreprises ayant répondu à la demande d’évaluation émise par 827 investisseurs.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc