Entreprises

Obligations vertes: BMCE Bank, pionnière dans son secteur

Par Franck FAGNON | Edition N°:4892 Le 07/11/2016 | Partager
500 millions de DH exclusivement pour financer des projets environnementaux
Les souscriptions à l’opération du 14 au 16 novembre
bmce_bank_092.jpg

Le 1er groupe bancaire à émettre des obligations vertes (Ph. Jarfi)

Dans la foulée de l’opération de Masen, BMCE Bank of Africa va solliciter 500 millions de DH sur cinq ans sur le même compartiment. Le groupe a obtenu le feu vert de l’autorité du marché.

Les souscriptions sont prévues du 14 au 16 novembre. Alors que les travaux de la COP22 démarrent ce jour, il s’agit d’un engagement supplémentaire du groupe BMCE Bank of Africa en faveur de la transition vers une économie bas carbone. A la différence des obligations classiques, les «green bonds» vont servir à financer exclusivement les projets d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables des entreprises. Le groupe espère placer 60% du montant de l’opération en douze mois et 80% sur une période de deux ans.
Le produit de cette émission vient renforcer les fonds dédiés uniquement à l’accompagnement des projets environnementaux. BMCE Bank of Africa a récemment conclu un accord de prêt de 35 millions d’euros avec la Berd, la BEI et l’AFD dans le cadre du programme Morseff. La première ligne de 20 millions d’euros, obtenue en 2015, a permis au groupe de financer une quarantaine d’entreprises principalement dans l’industrie et le transport.   
Les investissements requis pour assurer la transition énergétique sont colossaux. L’Afrique aura besoin de 10 milliards de DH par an pour s’adapter, or, elle ne mobilise que 3 milliards chaque année actuellement. En outre, l’effort repose principalement sur les Etats. Quant au secteur privé, «nous restons sur notre faim», relève Nizar Baraka, président du comité scientifique de la COP22. Cependant, il y a une prise de conscience de plus en plus forte des acteurs privés. L’émission d’obligations vertes de BMCE Bank of Africa ou encore les engagements d’Attijariwafa bank et Al Barid Bank dans les projets solaires de Masen montrent en partie une volonté plus forte du secteur bancaire de soutenir les projets respectueux de l’environnement.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc