Economie

COP22/Bab Ighli: 120.000 m2 de structures!

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4888 Le 01/11/2016 | Partager
30 hectares viabilisés et aménagés en 6 mois
Salles plénières, salle de négociation, canopée, restaurants… les composantes [scald=8059:sdl_editor_representation]
Visite guidée des deux zones du village à J-6
bab_ighli_088.jpg

Le premier enjeu étant d’en faire un «outil de travail», une ville où certains vont vivre 24h/24 prête à accueillir au minimum 15.000 personnes jour et nuit pendant 2 semaines (Ph. Mokhtari)

Dernière ligne droite pour les préparatifs de la conférence climatique. Dans moins d’une semaine, le site de Bab Ighli sera le centre du monde. Choisi pour abriter la COP22, la conférence des Nations-unies sur le climat, ce lieu est actuellement presque achevé. C’est toute une ville qui est sortie de terre avec des travaux qui ont duré 6 mois pour aménager un village de 300.000 m² avec 55 tentes. Un challenge pour son architecte Tarik Oualalou d’autant plus que ce site est parti d’un terrain nu. Ainsi, sur un terrain de 100 hectares, 30 ont été viabilisés pour y construire un peu plus de 120.000 m² de structures temporaires et permanentes. Il aura fallu 6 mois pour monter ce village dont le marché a été adjugé au groupement composé de

bab_ighli_2_088.jpg

L’ensemble du site est organisé autour d’une canopée de 700 m2 sur 26 mètres de large, sur laquelle sont branchées l’ensemble des infrastructures (Ph. Mokhtari)

GL Events (chef de file), Capital Events, Agence Publics, la société informatique Leni et la société Rahal pour un montant de 35 millions d’euros (450 millions de DH). Le premier enjeu étant d’en faire un «outil de travail», une ville où certains vont vivre 24h/24 prête à accueillir au minimum 15.000 personnes jour et nuit pendant 2 semaines. Le village pour rappel comprend deux zones distinctes conformément au cahier des charges de l’ONU: la Zone Bleue, administrée par les Nations-unies et dont l’axe majeur de circulation piétonne, d’où sont distribués de part et d’autre les différents lieux de réunion, est couvert par une canopée de 700 mètres de long et 26 mètres de large. Les

bab_ighli_3_088.jpg

La salle plénière qui porte le nom de «Marrakech» devra accueillir les grandes conférences et les chefs d’état (Ph. Mokhtari)

aménagements intérieurs de la Zone Bleue ont été faits dans le strict respect du protocole onusien et ici on retrouve des pavillons par pays. Au cœur de la zone, les 35 salles où les négociateurs pourront se réunir à l’abri des regards, une salle de presse et des bureaux des Nations-unies. On y retrouve également deux grandes salles plénières portant les noms de Casablanca et Marrakech et dont les capacités d’accueil sont respectivement de 1.300 et 1.600 personnes. Des centaines de sièges et des micros

bab_ighli_4_088.jpg

180 ONG participent à la 22e conférence climatique. Elles présentent leurs actions au sein d’un espace exposition entièrement pris en charge par les Nations-unies (Ph. Mokhtari)

sont déjà installés. C'est ici qu'auront lieu les prises de parole officielles qui seront traduites en 9 langues. La Zone Verte, d’une superficie de plus de 30.000 m², accueillera les espaces Innovations ainsi que 180 ONG participantes. Les représentants de diverses entreprises marocaines et du monde entier seront aussi présents aux côtés de grandes institutions marocaines. L’espace est divisé en 7 espaces thématiques: université, jeunes; genre; arts et culture; traditions; territoires; régions. Une centaine d’exposants marocains ont répondu présents et sont en cours de montage de leur stands dans les espaces qui leur sont dédiés.  A J-5, le chantier n'est pas encore terminé. Sur place, on continue d’aménager les extérieurs, mais tout sera prêt à l'heure, rassurent les responsables du site.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc