COP22

Tourisme durable : Le Maroc se positionne sur la pêche «No Kill»

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:4876 Le 14/10/2016 | Partager
Le principe est de capturer du poisson d’eau douce et de le relâcher
Un évènement labellisé COP22 démarre ce vendredi à Taghazout
Près de 40 pêcheurs marocains et étrangers en lice

Face aux enjeux liés aux changements climatiques, le Maroc s’engage pour le développement d’une pêche durable. C’est dans ce sens qu’un événement international sur la pêche du Black bass (poisson d’eau douce) en «No Kill» se tient ce vendredi au lac du barrage Moulay Abdellah à Tamri, relevant de la Préfecture d’Agadir Ida Outanane. Le «No kill» étant une pratique qui consiste à capturer puis à relâcher le Black bass pêché. Thème retenu: «Une aquaculture et une pêche responsables et durables à l’épreuve des changements climatiques dans les zones rurales et de montagne». La manifestation labellisée COP22, est organisée par le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) avec l’appui du Projet tourisme durable de la coopération allemande pour le développement (GIZ). Cet événement international de la pêche sportive en eau douce, auquel prendront part des pêcheurs marocains et étrangers de haut niveau et bénéficiant d’une forte notoriété dans la pêche sportive, se poursuit jusqu’au 16 octobre prochain. «A travers la stratégie du HCEFLCD pour le développement de la pêche durable, l’optique est de positionner le Maroc et notamment la région de Souss Massa pour la pêche du black bass, comme une destination phare pour le tourisme durable à l’échelle du continent africain à l’horizon 2020», explique Aziz Afker, ingénieur à la Direction régionale des eaux et forêts et de lutte contre la désertification (DREFLCD). En plus du concours international de la pêche du black bass en «No Kill», un village piscicole, composé de stands d’informations, d’ateliers d’initiation à la pêche, et de tables-rondes autour du développement de la pêche touristique est également mis en place au niveau de Taghazout. L’occasion d’aborder différents axes dont la stratégie nationale pour le développement de la pêche et de l’aquaculture au Maroc, la sensibilisation aux valeurs éthiques des pêcheurs notamment la promotion de la pêche touristique en «No Kill». Mais aussi, le rôle de la Fédération marocaine de pêche de loisir dans la promotion de la pêche et la présentation du «Pacte écologique du pêcheur» qui est une charte par laquelle les pêcheurs s’engagent à respecter les bonnes pratiques pour une pêche durable. Le potentiel touristique lié à la pêche de la région Souss Massa sera aussi présenté. Par ailleurs, le premier «Menu bon pour le climat» au Maroc sera servi lors de la cérémonie d’ouverture. Cette initiative labellisée COP22, consiste en la promotion d’une cuisine «bas carbone» reposant sur l’utilisation des produits de saison d’origine locale et privilégiant les protéines végétales.

Les différentes pratiques

peche_076.jpg

Ph. DREFLCD

Pour rappel, l’événement international sur la pêche du Black bass en «No Kill» est organisé du 14 au 16 octobre à Tamri et Taghazout. Il offre l’opportunité de réunir la communauté des pêcheurs sportifs de différents horizons autour de la pratique du «No Kill», orientation encouragée par le Haut commissariat. C’est de même l’occasion de communiquer sur le développement de l’aquaculture continentale, de mettre en avant l’élevage du poisson en tant que source de nourriture pour les communautés locales. Et de souligner la nécessité d’appuyer l’investissement privé pour mettre en place un tourisme «pêche durable».

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc