Régions

Casablanca-Settat :Comment la région se prépare à la COP22

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4874 Le 12/10/2016 | Partager
Trois jours dédiés aux problématiques du développement durable
Visites de sites, conférences, exposition, sensibilisation…
Des recommandations pour une stratégie à l’horizon 2030
cop_22_casa_setatt_74.jpg

En marge de la pré-COP22 de la région Casablanca-Settat, plus de 300 personnes, représentant essentiellement  la société civile, visiteront 6 sites à Casablanca, dont la station de prétraitement «Eaucéan», mise en service en mai 2015 (Ph. L’Economiste)

Après Rabat et Oujda, Casablanca s’apprête à organiser sa pré-COP22 du 14 au 16 octobre. La gestion de l’eau, des déchets, l’énergie, la mobilité, l’aménagement du territoire… figurent parmi les thématiques phares de l’évènement, organisé à la Faculté de médecine de Casablanca, à l’initiative de la région Casablanca-Settat, la Wilaya, Casablanca Events & Animation et la Coalition marocaine pour la justice climatique. «Il s’agit de problématiques communes à toutes les métropoles, mais qui se posent avec acuité dans notre région», explique Fouad Amraoui, professeur universitaire et membre du comité scientifique de la pré-COP22 de la région Casa-Settat.
D’autant plus qu’il s’agit de la plus grande région du Royaume, qui constitue une locomotive pour l’économie nationale, avec la plus forte concentration d’unités industrielles et une démographie importante (près de 7 millions d’habitants). En effet, la région de Casa-Settat contribue à hauteur de 32% au PIB national. Mais elle produit aussi près du tiers des déchets (30%). A elle seule, la décharge de Médiouna reçoit 3.600 tonnes de déchets par jour. Mais plus inquiétant encore, un tiers des déchets produits dans la région la plus peuplée du Maroc (6,8 millions d’habitants) ne sont pas collectés, selon les termes de Mustapha Bakkoury, président de la région.
Les participants à la pré-COP22 se pencheront donc sur l’état des lieux environnemental et climatique dans la région ainsi que l’exploration des perspectives et du plan d’action régional en la matière.
La pré-COP22 Casa-Settat s’articulera autour de 4 espaces: accueil et orientation, conférences, expositions et animation culturelle. «Cette rencontre constituera une opportunité à la société civile, secteur privé, les collectivités territoriales pour valoriser leurs initiatives et expériences dans la lutte contre le changement climatique et le développement durable dans la région», poursuit Amraoui, qui est aussi président de l’Association de recherche-action pour le développement durable du Grand-Casablanca (Aradd). L’objectif aussi est de formuler, à la veille de la COP22, des recommandations et des propositions concrètes afin d’élaborer une stratégie 2030 pour le développement durable de l’ensemble de la région.
Le programme de 3 jours démarrera vendredi 14 octobre avec une série de visites de sites (destinés aux acteurs du territoire). Six projets sont concernés dont la plateforme de prétraitement des déchets industriels dangereux (El Gara), la station de prétraitement «Eaucéan» de Zenata, la Step de Médiouna et du jardin pédagogique irrigué par la station… Des side-events sont également prévus avec des conférences et différentes thématiques liées au développement durable.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc