Analyse

Energies renouvelables Bus électriques: Nouveau concept de mobilité urbaine

Par Safall FALL | Edition N°:4851 Le 06/09/2016 | Partager
Plus de 60 MW de projets en développement dans le solaire
Biomasse, hydroélectricité et efficacité énergétique… Les filières stratégiques
ahmed_baroudi_051.jpg

Ahmed Baroudi: «La SIE s'engage sur plusieurs projets en amont visant à investir dans des capacités de production industrielle dans le pays» (Ph. L'Economiste)

- L’Economiste: La Société de l’investissement énergétique (SIE) vient de tenir son Conseil d’administration. Quels sont les principaux projets réalisés ou lancés jusque-là?
- Ahmed Baroudi:
Nous avons finalisé l’instruction de plusieurs projets importants dans toutes les orientations stratégiques qui définissent sa mission actuelle. Plusieurs projets de production d'énergie sont aujourd'hui finalisés à différents niveaux dans le circuit d'approbation de la gouvernance de la SIE. Parmi eux, les projets de centrales solaires de petite et moyenne capacité comme à Taroudant  (4 MW), à Marrakech  (1 MW et 43 MW) ou encore à Dakhla (14 MW). De même,  des projets de valorisation énergétique des déchets font partie du portefeuille de la SIE comme à Marrakech ou à Tanger. Enfin, plusieurs projets de production d'énergie hydraulique sont développés ou en cours de réalisation. A titre d'exemple, le projet du barrage de Sidi  Driss pour une capacité de 3 MW développé avec nos partenaires de la société Energie Terre.

- Comment se concrétise votre positionnement sur le segment de l’efficacité énergétique?
- Nous avons fortement contribué à la mise en place d'un  modèle national d'éclairage public aux côtés principalement du ministère de l'Intérieur (DGCL).
La ville de Salé a été le pilote national. Cette expérience a profité à d'autres villes comme Marrakech, Berrechid, Tiznit, etc. Dans le secteur du bâtiment public, la SIE a commencé par mettre en place le modèle des mosquées du Royaume avec le concours du ministère des Habous et des Affaires Islamiques (MHAI).
Nous sommes en train de généraliser par lot pour finir de valider le modèle économique qui permettra le financement des 15.000 mosquées gérées par le MHAI. D'autres catégories de bâtiments publics ont fait l'objet de la même démarche, mais de façon spécifique, à l'image des universités, des centres de formation professionnelle ...
Toujours dans le domaine de l'efficacité énergétique, l'industrie a fait l'objet de beaucoup d'attention, notamment dans la sidérurgie avec Maghreb Steel. Un modèle a été élaboré avec le concours des équipes et de la direction de cette société, modèle aujourd'hui tout à fait duplicable pour tous les autres sidérurgistes. D’ailleurs, la SIE compte élargir son action efficacité énergétique à d'autres secteurs industriels très prochainement.

- La COP22 se tient dans quelques semaines à Marrakech. Concrètement, comment comptez-vous y participer?
- Nous sommes en train d’élaborer, toujours avec le support  du ministère de l'Intérieur,  un nouveau modèle de mobilité urbaine à base de bus électriques. C'est une première en Afrique, à notre connaissance, qui illustre parfaitement la volonté du Royaume de s'inscrire dans la mise en œuvre sur le terrain des accords de Paris de la COP21.
La SIE s'engage sur plusieurs projets en amont visant à investir dans des capacités de production industrielle dans le pays, bien entendu sous le contrôle du ministère de l'Industrie. C'est ainsi par exemple que trois accords industriels ont été signés à Beijing à l'occasion de la dernière visite officielle du Souverain. Ces projets sont en cours d'engagement. Les premiers devraient débuter en 2017.
Propos recueillis par
Safall FALL

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc