Entreprises

Somaca sort son 500.000e véhicule

Par Amin RBOUB | Edition N°:4820 Le 25/07/2016 | Partager
L’événement sera célébré ce jeudi 28 juillet
36.920 unités produites le 1er semestre
24.703 voitures exportées en 6 mois
somaca_4820.jpg

 L’usine s’étend sur une superficie couverte de 90.000 m2. Elle s’apprête cette année
à battre un record en termes de capacité de production (Ph. Jarfi)

La Société marocaine de construction automobile (Somaca) s’apprête à livrer le 500.000e véhicule assemblé dans l’usine d’Aïn Sebaâ, à Casablanca. Une performance industrielle et un événement qui marquera non seulement l’histoire du site (57 ans d’assemblage auto), mais aussi l’industrie automobile du Maroc. L’événement sera fêté jeudi 28 juillet, en présence de Marc Nassif, directeur général du Groupe Renault Maroc, du ministre de l’Industrie et du Commerce (Mly Hafid Elalamy) ainsi que le ministre de l’Emploi (Abdeslam Seddiki). «L’évènement est l’occasion de célébrer cette performance et de participer également à une action RH interne de haute importance», précise le constructeur, sans en dire plus. Derrière le cérémonial, il y a des enjeux d’accélération du rythme de production et donc des flux à l’export ainsi que les synergies induites avec le site de Melloussa. Le site de production de Casablanca a d’ailleurs réalisé un bon 1er semestre 2016.  L’usine a produit et livré quelque 36.920 véhicules  à fin juin dernier, dont 24.703 unités placées à l’export. L’an dernier, le site a pu exporter 40.400 voitures. A coup sûr, Somaca va battre son propre record en 2016, non seulement en termes de volumes produits, mais aussi de contingents à l’export. Par modèle, l’usine a produit 28.661 Logan entre janvier et juin derniers. Sur la même période, elle a assemblé près de 3.000 Sandero. Sur le Sandero Stepway, le site a monté 5.282 véhicules. La hausse de la production a entraîné dans son sillage une accélération à l’export. En moyenne, l’usine de Tanger exporte l’équivalent de 94% de sa production. Quant au site de Casablanca, il achemine 68% de sa production à l’export. A noter que l’Egypte reste le premier client de l’usine Renault de Casablanca en 2015. Ce marché compte 30% de la production totale de la Somaca et 42% de ses exportations. 

Depuis 2010, les volumes n’ont cessé d’augmenter. Mais en 2014, le site avait ralenti la cadence suite à des fluctuations des ventes de l’automobile en Europe et faute de visibilité sur les principaux marchés du constructeur. En 2010, l’usine a pu produire 47.000 voitures. Un an plus tard, elle est montée à 57.000 (+21%), avant de passer à 58.400 en 2012. En 2013, Somaca a battu le record de 66.500 unités assemblées (+14%). Renault détient 80% dans le tour de table de Somaca. Le reste revient à PSA. Pour la petite histoire, la première usine d’assemblage du Maroc (Somaca) a été créée en 1959, à l’initiative du gouvernement avec l’assistance technique du groupe Fiat SpA et de la société franco-italienne Simca. Ensuite, le site a été transféré à Peugeot. Depuis, il a produit des utilitaires légers. S’en est suivi  le projet de voitures économiques avec Fiat Maroc (Palio et Sienna).
En 2003, le gouvernement marocain a cédé ses parts à Renault. Le groupe français a ensuite racheté la participation détenue par Fiat Auto. Depuis 2005, Somaca produit des Logan. S’en sont suivies les déclinaisons Sandero.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc