Enquête

Agropolis vole la vedette

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4819 Le 22/07/2016 | Partager

Diffèrentes sources affirment que «les dirigeants des multinationales qui ont opté pour Meknès avaient auparavant tous postulé à Fès…mais, faute d’attractivité, ont été conquis par l’offre de la capitale Ismaïlienne». Ici, l’installation du sud-coréen Yura corporation est imminente. Annoncé par L’Economiste en mars dernier, le projet vient d’être confirmé par le ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy. C’était la semaine dernière, lors de la présentation de la nouvelle charte d’investissement faite devant le roi Mohammed VI. Ainsi, la future usine devrait être dédiée à la fabrication de fils et de câbles isolés pour l’automobile. «Elle sera aménagée dans un local appartenant à l’ex-député Alami Tazi, situé à proximité de l’hypermarché Marjane, au niveau de la “Route de Agouray” avec un investissement prévu de 25 millions d’euros et des emplois de l’ordre de 1.000 postes, dans un premier temps», confie Abdallah Bouano, maire de Meknès. Selon lui, «ce n’est pas fortuit si la Banque mondiale a classé Meknès parmi les villes les plus attractives en matière d’investissement» en Afrique. D’ailleurs, c’est pour ces mêmes raisons que le groupe Delphi vient de poser ses valises à Meknès. Le câbleur automobile a réservé un terrain de 5 hectares dans l’Agropolis. Ce projet prévoit un investissement de 400 millions de DH et la création de 3.000 emplois. L’installation d’une telle entreprise devrait encourager d’autres groupes à postuler dans leur circonscription.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc