L'Edito

Acide pur

Par Nadia SALAH| Edition N°:5137 Le 30/10/2017 | Partager
nadia_salah_s.jpg

Et pourquoi pas Benkirane? Avec un étonnant sens de l’analyse, l’opinion publique considère que le chef de l’ancien gouvernement est responsable, lui aussi.
Peut-être que le Souverain voulait laisser au débat démocratique le soin de trancher  cette question. Les politologues, eux, y voient aussi un rapport de forces au sein du PJD, entre les pro et les anti-Benkirane: une sanction contre Benkirane l’aurait peut-être avantagé, étant donné la manière dont il construit sa campagne, servie par un incomparable talent de tribun. 

En effet, il n’organise pas sa publicité sur ses réalisations, à peu près inexistantes (sauf deux demi-réformes: retraite des fonctionnaires et subvention sur l’essence).  Il développe le thème de la victimisation, de la haine sociale et de sa propre déresponsabilisation.

Il n’est malheureusement pas le seul dans le monde. Aujourd’hui les mensonges les plus énormes  passent. Les exemples abondent. Les Boris Johnson et Nigel Farage dans le Brexit, les séparatistes catalans (et ceux du Maroc), le vénézuélien Maduro, l’américain Trump, le turc Erdogan et tant d’autres parviennent à se construire des carrières.

Ils parient sur l’absence de vérification des informations, puisque les réseaux sociaux permettent d’asséner n’importe quoi.  Et il faut noter aussi l’absence de réaction des autres responsables, qui se croient protégés par la vérité des faits, leur bonne foi ou leur compétence. Ou qui pensent que le bon sens suffira.

Erreur: ce n’est pas le bon sens des gens qui est attaqué par des campagnes de mensonges, de haine sociale ou de rejet des responsabilités. C’est le lien que les citoyens ont entre eux, le respect qu’ils ont les uns envers les autres, le minimum de confiance qu’ils peuvent avoir dans leurs propres institutions.
C’est une sorte d’acide pur versé tous les jours sur l’intelligence collective des nations.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc