L'Edito

Accaparement

Par Nadia SALAH| Edition N°:5201 Le 02/02/2018 | Partager
nadia_salah.jpg

On aurait tort de négliger l’offensive qu’une poignée de politiciens mène contre un des droits fondamentaux du citoyen, celui d’être informé. Deux affaires réveillent les craintes d’un retour aux années de plomb. 

Des journalistes sont traînés en justice par  Hakim Benchamach, président de la Chambre des Conseillers. Il leur reproche d’avoir répercuté les débats  concernant  les difficultés des Caisses des retraites, difficultés connues depuis une décennie. Pourtant des journalistes risquent cinq ans de prison.  Encore plus fort: un élu a été mis dans le même sac!

Les citoyens marocains ne sont pas naïfs: une balourdise peut n’être qu’une bêtise (quoiqu’à ce niveau-là…) mais deux fois de suite, c’est une stratégie.
Vu la méthode, tout le monde soupçonne que ce ne sont pas  les retraites qui intéressent le président PAMiste des Conseillers. C’est l’accaparement des données et idées  sur lesquelles s’appuient  les décisions politiques.

C’est tellement vrai que des instances de cette Chambre ont tenté de remettre ça, avec cette fois une forfaiture à la clef, c’est-à-dire une déformation volontaire et nocive de la Constitution. Elles ont décidé que le 3e alinéa de l’article 68 n’existait pas.  Ce texte dit que les deux Chambres «fixent les cas et les règles permettant la tenue par les Commissions de séances publiques».

La Constitution n’interdit pas. La Constitution ne dit pas «au cas par cas». La Constitution ne dit pas  «les cas ou les règles», mais bien «les cas ET les règles».  Pas d’interdiction générale. Pas question d’agir à la tête du client. Les tenants de la censure ont menti. Ce faisant, ils ont rabaissé la Constitution.

L’autre Chambre, celle des Représentants avec Habib El Malki, a  tenté de freiner le processus. Mais le risque demeure très élevé qu’une poignée de politiciens réussissent à s’accaparer les données de la décision publique… en censurant les débats  et le pouvoir des  autres élus, en violant le droit des citoyens à l’information.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc